[J63] Découvrir les grandes croyances qui nous tiennent

Je ne connais pas de meilleure façon de décrire le développement que de dire que le sujet d’un stade devient l’objet du sujet du stade suivant. Robert Kegan

Si vous reprenez les obligations que vous avez pour ne pas ressentir les peurs, et si vous vous demandez : Que peut bien avoir derrière la tête, que peut bien croire au fond de lui-même, quelqu’un qui a de telles obligations ?, vous allez mettre en lumière de grandes croyances ou grandes suppositions. Elles sont qualifiées de grandes parce que vous les considériez jusque là comme absolues. Elles vous faisaient agir de façon stéréotypée parce que vous les teniez pour absolument vraies. L’objectif de la carte d’immunité est de les faire passer de sujet à objet. Au lieu d' »être agi » par elles, vous êtes maintenant capable de les observer et de les étudier comme un objet. Vous allez pouvoir entreprendre une étude quasi-scientifique pour déterminer dans quelle mesure elles sont vraies, ou vérifier qu’en fait elles sont totalement fausses.

C’est pourquoi le travail est loin d’être terminé lors de cette prise de conscience de ces croyances qui vous limitent. Il est recommandé de ne pas s’en tenir là, mais de mettre en place des tests de ces croyances. C’est ainsi que l’on grandit.

C’est ce que nous verrons un peu plus tard. En attendant, vous pouvez faire l’historique de ces croyances. Quand sont-elles apparues dans votre vie ? Quels évènements les ont renforcées ?

Surtout ne changez rien pour l’instant, restez dans l’observation de vos croyances. C’est comme cela que vous allez développer votre cerveau.

Partager Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.