[J68] Parler à un(e) inconnu(e)

Raseur : personne de goût médiocre, plus intéressée par elle-même que par moi. Ambrose Bierce

Le défi du jour est d’engager la conversation avec une personne inconnue, que ce soit dans la rue, dans les transports, ou dans le voisinage…

On a tendance à se méfier des gens qui cherchent à parler, on craint de se faire envahir, de ne pas savoir mettre fin à la discussion. Et donc il est nécessaire de trouver une entrée en matière. Je vous fais confiance pour cela. Ce qui marche vraiment bien, c’est de faire un compliment.

Pour corser la difficulté, rappelez-vous le défi ne pas propager la peur ou les pensées négatives. Que votre parole soit impeccable, donc évitez si possible les ragots, les critiques et les plaintes, le langage par défaut.

Si vous êtes téméraire, pouvez-vous envisager de confier à un ou une inconnu(e) quelque chose de personnel ? Ou d’écouter vraiment ce qu’elle a à vous dire…

Notez dans votre carnet les perspectives que vous offre cette pratique.

Partager Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.