[J78] Apprendre à dire non

Tous nos faux oui, qui ne respectent pas nos besoins, sont semblables à des champs de mines en nous. Anne van Stappen

Il se peut que vous viviez la vie des autres au lieu de votre propre vie parce que vous ne savez pas comment dire non à leurs demandes. Qu’est-ce qui vous empêche de dire non ? Est-ce que vous pensez par exemple que les besoins d’autrui sont plus importants que les vôtres ? Ou bien, en étant partagé entre le besoin de dire oui et celui de dire non, vous vous dites : « Je peux bien ».

Si vous n’avez pas l’habitude de dire non, si vous avez peur de blesser l’autre, si votre sens des responsabilités est trop important pour oser prendre soin de vous, vous pouvez commencer par différer votre réponse, en demandant un temps de réflexion. Cela vous permet de réfléchir à la façon de formuler votre réponse : vous avez entendu la demande, vous la prenez en compte, vous aimeriez pouvoir y répondre, mais plusieurs éléments vous en empêchent (faites-en la liste). Vous pouvez alors négocier quelque chose de moins engageant pour vous tout en aidant l’autre à résoudre son problème.

Rappelez-vous de rester à l’écoute de vos propres besoins. C’est seulement lorsqu’ils sont satisfaits que vous pouvez vous mettre à l’écoute de ceux des autres.

Non merci est une réponse complète !

 

Partager Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.